Tendance météo du mois suivant pour l'ensemble du pays

 

Tendance pour le mois de : février 2019   Mise à jour : le 30/01/2019   

                         
Mauvaise   Très bonne
Confiance

 

Tendance thermique pour l'ensemble du mois

 

Tendance pluviométrique pour l'ensemble du mois

 

 

 

Résumé de la tendance pour l'ensemble du mois


 

Ce mois de février devrait a priori présenter une première décade, plutôt très fraîche à assez froide dans l'ensemble pour notre pays, avec des hautes pressions plus ou moins présentes et proches de la France, lesquelles pourraient favoriser selon leur positionnement et leur importance, un flux plutôt méridien, avec de ce fait plus ou moins de froid provenant des pays continentaux, voire, descendant des zones polaires. Un coup de froid marqué, voire une vague de froid ne sera donc pas exclue, plutôt dans la période s'étendant du 5 février au 20 février, sans aucune certitude, bien entendu. Un temps froid, qui sera plus ou moins sec mais avec une possibilité de quelques épisodes neigeux ici et là en plaine, au gré des éventuels conflits de masse d'air ou autres passages de perturbations, s'opérant sur le pays. Tout ceci, faisant suite aux répercussions très tardives des effets du réchauffement stratosphérique soudain, survenu entre la fin de l'année 2018 et la première décade de janvier 2019, combiné à une phase 6 et possiblement 7 de la MJO, en cours. Tout ceci, restant cependant à prendre avec un maximum de recul.

La seconde décade et plus particulièrement les 10 derniers jours ou, la dernière semaine du mois, devrait voir l'émergence d'un temps progressivement plus doux partout, mais pas forcément sec, avec le retour d'un flux zonal reprenant le dessus sur les hautes pressions et augurant un flux d'Ouest à Sud-ouest. Dans l'ensemble, le mois de février pourrait présenter un léger déficit global de températures par rapport aux normes de saison, sauf dans l'éventualité de la survenue d'un temps finalement rapidement plus doux, passé la mi-février (scénario pas exclu). Côté précipitations, cela dépendra grandement des régions, mais dans l'ensemble, le mois ne devrait pas vraiment présenter d'importants déficits ou excédents de pluies, avec des normes plus ou moins approchées.

 


Cette tendance météo, ne doit pas être considérée comme une prévision fine. Elle est axée sur une analyse faite avec une moyenne de plusieurs modèles saisonniers